Près de 40 ans d'existence

Chiens-errants-003

Photo : chiens errants

spa-martinique-Refuge-de-la-Zac-de-Riviere-Roches

Photo : refuge de la Zac de Rivière Roches à Fort-de-France

Constitution de l'association SPA Martinique

A cette époque à la Martinique, il n’y avait absolument aucun refuge pour accueillir les animaux dont les propriétaires ne pouvaient plus assurer la charge.
1980 à 1990
Les personnes qui ne voulaient plus de leurs chiens, les « jetaient » bien souvent sur la voie publique. De leur coté, les autorités démunies distribuaient des appâts empoisonnés afin d’éliminer ces animaux errants devenus sources de nuisances.
Pratiques dangereuses pour tous, non sélectives, source de souffrances terribles !

Premier refuge pour chiens

1986
Par l’insistance tenace de la SPA Martinique et l’aide la ville de Fort-de-France, ouverture du premier refuge pour chiens à la ZAC de rivière Roche (ouvert jusqu’en 1996).

spa-martinique-sainte-luce-céron

Photo : Sainte-Luce

Agpam-constitution

Image : logo Agpam

Fourrière refuge de Céron

1996
Ouverture de la fourrière refuge de Céron à Sainte-Luce grâce à l’aide de Monsieur Bourdillon Directeur de la distillerie Trois Rivières.
Juste avant le centre de traitement des déchets.

Constitution de l’AGPAM

1999
Constitution de l’AGPAM (Association de Gestion et de Protection des Animaux de la Martinique) instance chargée notamment de la gestion des fourrières pour carnivores de la Martinique.
Cette instance est le lieu de rencontre totalement novateur au plan national des différents acteurs de la protection animale.

spa-martinique-carrère

Photo : Tous ensembles dans la bonne humeur pour préparer l’ouverture de Carrère

spa-martinique-zannimo-bus

Photo : le Zannimo bus

Fourrière refuge de Carrère

A partir de 2005
Un grand progrès : ouverture de la fourrière refuge de Carrère grâce à la Ville du Lamentin qui a mis un terrain à disposition de l’AGPAM.

Le Zannimo bus

Aujourd’hui
SPAM et AGPAM développent fortement le volet prévention. Le Zannimo bus circule au cœur de la Martinique pour prévenir les attaques sur le bétail. Pour cette action, la SPAM et à l’AGPAM, sont aujourd’hui reconnues et même citées en exemple au plan national.
Avenir : beaucoup reste encore à réaliser. Les chiens errants reviennent et les chats errants malheureux prolifèrent effroyablement.

Merci de nous accompagner dans nos efforts par vos dons, encouragements… Faire un don