Education   |   Zoonoses   |   Réglementation   |   Fiches conseils

Les zoonoses

Les zoonoses sont des maladies communes aux hommes et aux animaux. Les zoonoses peuvent être d’origine parasitaire comme la maladie des vers de chiens (ankylostomose), bactérienne comme la rage, ou virale comme la grippe aviaire. Ces maladies sont parfois bénignes mais peuvent être redoutables. C’est le cas de la rage qui sévit sur presque toute la planète et est toujours mortelle une fois la maladie déclarée. La prévention des zoonoses est particulière puisque ces maladies mettent en cause plusieurs espèces.

zoonoses-illustration

Éviter les maladies communes aux hommes et aux animaux

Comment éviter les zoonoses, maladies transmises par les animaux. Pour éviter certaines zoonoses, des mesures de bon sens doivent être appliquées. Même si vous êtes un fervent ami des animaux, ne mettez pas directement au contact de votre peau, un animal trouvé dans la rue, surtout s’il est en mauvais état. Vous diminuerez ainsi le risque d’attraper la teigne. Les chats sont très souvent porteurs de teigne. N’oubliez pas de vous laver régulièrement les mains, surtout avant les repas. Cette mesure est à faire respecter par les enfants qui ont très souvent les mains souillées par la terre. Et la terre contient des parasites provenant des déjections d’animaux comme par exemple les ascaris. Cependant ces mises en garde ne doivent pas nous faire oublier que les animaux de compagnie sont pour beaucoup d’entre nous, une magnifique et irremplaçable présence.

rat-leptospiroses

Les Leptospiroses

Parmi les maladies communes à l’homme et aux animaux, figurent les leptospiroses. Ces maladies sont dues à des bactéries appelées leptospires. Il s’agit d’un groupe de bactéries qui touchent l’homme et aussi de très nombreuses espèces animales, notamment les bovins, les porcs, les chiens. Les rats sont souvent porteurs de leptospires. Les leptospiroses sont des maladies qui peuvent se traduire par un simple état grippal. Mais, dans certains cas, elles provoquent des symptômes sévères allant jusqu’à la mort du malade. Chaque année à la Martinique, quelques cas graves de leptospiroses sont diagnostiqués sur les humains. Ils sont dus à la contamination de l’homme par le rat. Le rat transmet la leptospirose aux humains par ses urines. Pour survivre, les leptospires ont besoin d’un milieu humide. Certains appellent d’ailleurs les leptospiroses « la maladie des égoutiers ». Le risque de contamination est réel pour les gens qui sont en contact avec des milieux très humides souillés par les rats. La lutte régulière contre les rats est la meilleure des préventions contre les leptospiroses. Pour éviter la prolifération des rats, il faut impérativement nettoyer les abords des maisons. Les vieilles carcasses de voitures, les branchages et les détritus doivent être enlevés régulièrement. Par ces gestes quotidiens d’entretien de nos espaces, on diminue dans le même temps la prolifération des moustiques.

Le conseil
Respectons notre environnement. C’est notre santé que nous protégeons dans le même temps.

chien-aboyeur

Morsures et zoonoses

Les morsures provoquent chez les personnes blessées, des lésions physiques. Mais les morsures ont aussi un impact psychologique qui n’est pas forcément proportionnel à l’importance de la blessure. Un enfant pourra en effet rester traumatisé toute sa vie par une morsure légère. Il fait donc penser à cet aspect psychologique lors de l’agression d’un enfant par un animal. Les morsures ou les griffures sont aussi à l’origine de maladies transmises des animaux à l’être humain. Ce sont les zoonoses. La plus terrible d’entre elles est la rage. Cependant, de nombreuses autres zoonoses existent. Elles sont transmises par morsures, griffures ou parfois simple léchage. Des bactéries telles que les staphyloccoques et les pasteurelles, sont présentes à l’état normal dans la salive et donc sur les griffes de nos compagnons à quatre pattes.
En cas de morsures, griffures ou contact très étroit avec les animaux, ces bactéries peuvent provoquer des troubles parfois graves. Il s’agit pour les pasteurelloses, d’une douleur locale vive avec un oedème important, c’est-à-dire une
grosse enflure. En cas d’infection par des pasteurelles, ces symptômes apparaissent très rapidement après une morsure ou une griffure parfois sans gravité apparente.
En cas de morsures ou griffures, notamment chez les jeunes enfants, les personnes âgées ou immunodéprimées, il ne faut pas hésiter à vous rapprocher de votre médecin. C’est lui seul qui pourra apprécier le degré de gravité de la lésion et le risque médical encouru.

rage-humain

Rage, surveillance sanitaire

L’actualité sanitaire nous rappelle régulièrement l’importance d’une terrible maladie commune aux hommes et aux animaux, la rage. Et la rage est inéluctablement mortelle une fois les premiers symptômes apparus. Pour prévenir la contamination de l’être humain par un animal porteur de rage, tout animal mordeur ou griffeur doit obligatoirement être mis en observation sanitaire. Cette observation dure 15 jours et pendant ce laps de temps, le chien ou le chat doit être examiné à trois reprises par un vétérinaire. Il est extrêmement important, si un chien ou un chat tombe malade pendant les 15 jours qui suivent le moment où il a mordu, de le montrer très rapidement à un vétérinaire. Il faut en effet être en mesure de vérifier si l’animal présente des symptômes de rage ou non. C’est bien sûr pour protéger la santé de la personne mordue que ces dispositions doivent impérativement être appliquées. La phase de surveillance sanitaire d’un chat ou d’un chien peut se dérouler chez son propriétaire. Cependant, pour des raisons de sécurité, il est parfois difficile de garder l’animal chez ses maîtres. Dans ce cas les pôles animaliers de Céron à Sainte Luce ou Carrère au Lamentin peuvent assurer le gardiennage de l’animal mordeur, moyennant une participation financière, pour la nourriture, les soins, le gardiennage et la surveillance sanitaire.

Le conseil
Le respect de la surveillance sanitaire (15 jours) aprè s une morsure ou une griffure par un chien ou un chat, permet de sauver des vies humaines. Pensons-y !

chat-atteint-par-teigne

La Teigne

La teigne, zoonose (maladie commune à l’homme et à certains animaux) est très fréquente à a Martinique. Rassurez-vous cette maladie est plus désagréable que grave. La teigne est due à la transmission d’un champignon. Ce champignon vit sur les poils et la peau de très nombreuses espèces animales. C’est le chat qui héberge bien souvent l’agent de la teigne. Lorsque le chat présente des symptômes de teigne, ce sont alors des chutes de poils par petites plaques, plutôt sur la tête ou les pattes avant. On peut avoir l’impression que l’animal est sale et c’est souvent le cas en fait, car cette maladie touche en priorité, les chats errants. Il peut y avoir des pertes de poils très nettement circonscrites décrites alors par l’expression « lésions en emporte-pièce ». Cependant, le cas le plus gênant est celui des animaux qui ne présentent aucun signe visible de teigne, mais qui sont porteurs de champignons sur leur pelage. Ce cas de figure est fréquent chez les chats qui sont alors dits « porteurs sains ». Et comme on ne s’en méfie pas de ces animaux apparemment en parfaite santé, il est fréquent d’être contaminé par eux.

Que faire pour éviter les contaminations ?
La contamination des humains ou d’autres animaux se fait par contact direct. Ce contact n’a pas besoin d’être prolongé longtemps pour être efficace ! La teigne est en effet une maladie aisément contagieuse. Les personnes contaminées présentent des lésions aux endroits où elles ont eu un contact direct avec un chat ou un autre animal. Le cou est fréquemment touché chez les enfants, car l’animal se blottit volontiers à cet endroit. Les avants bras sont souvent atteints et parfois aussi le cuir chevelu avec éventuellement des chutes de cheveux en « emporte pièce ». En cas de taches arrondies, souvent rougeâtres, sur votre peau, alertez en premier lieu votre médecin
et signalez-lui vos contacts avec les animaux. Il vous indiquera le traitement. La teigne est une maladie qui se soigne bien quoique le traitement soit parfois long.

Les conseils
Afin d’éviter de contracter la teigne, ne collez pas sur votre peau un animal et particulièrement un chat trouvé errant sur la voie publique. Il est très souvent porteur de teigne. N’introduisez pas chez vous sans précautions, des animaux porteurs de lésions de peau. Ils risquent de vous contaminer et de contaminer vos autres animaux.

vers-de-chien-ankylostome

Ankylostomose ou «Vers de chiens»

Parmi les maladies transmises des animaux à l’homme, l’une des plus fréquentes à la Martinique, est la maladie appelée « vers de chiens ». Et ces vers de chiens peuvent provoquer des symptômes très désagréables. Ils infestent souvent les enfants, mais aussi les touristes.

Mais que sont ces « vers de chiens » ?
Leur nom scientifique est « ankylostome ». Ils habitent l’intestin de l’animal, au stade adulte de leur développement. Les ankylostomes pondent des oeufs qui sont éliminés dans le milieu extérieur en même temps que les crottes des chiens. Arrivés à l’air libre, les oeufs d’ankylostomes font comme tous les oeufs, ils éclosent et donnent une larve. La survie des larves demande un endroit humide, tiède et de préférence sur un sol sablonneux. Le lieu idéal pour le développement des vers de chiens c’est le bord de mer avec son sable doucement tiédi aux rayons du soleil !

Mais que deviennent alors… les larves d’ankylostome ?
Il y a 2 cas de figure :
Si elles rencontrent un chien, leur hôte normal à l’état adulte, elles pénètrent alors par la peau du chien et se faufilent jusqu’à son intestin. Le cycle est alors bouclé normalement.
Mais parfois cette larve se trompe de chemin. Elle peut alors rentrer par la peau d’un être humain ! La larve microscopique se glisse par exemple dans le corps d’une personne étendue sur le sable à la lame
battante. Vous comprenez pourquoi les touristes sont volontiers atteints par les vers de chiens. La larve d’ankylostome ou vers de chien qui s’est trompée de chemin en traversant la peau d’un humain ne sait plus où aller. Cette larve erre alors juste sous la peau de son hôte, entraînant des démangeaisons fortes et parfois très mal placées. C’est un détestable cadeau que certains touristes rapportent de la Martinique.

Les conseils
Propiétaires de chiens, pensez donc aux touristes qui prennent des bains de soleil. Pensez aussi aux enfants qui jouent sur la plage ! Propriétaires de chiens, pour éviter les contaminations des humains par les ankylostomes, vermifugez régulièrement votre animal. Pour cela demandez conseil à un professionnel de la santé des animaux. Enfin propriétaires de chiens, respectez les interdictions de promener les chiens sur les plages.